Accueil

La passion de la famille Grandjean pour l’accompagnement des familles endeuillées remonte à plus de cinquante ans.

C’est en 1980, à l’âge de 16 ans, que René Grandjean, connu de par ailleurs en qualité d’arbitre, puis d’entraîneur de football, commence à travailler dans l’entreprise familiale. Et c’est tout naturellement qu’au décès de son papa en 1990, il reprend l’activité de menuisier – charpentier – couvreur – pompes funèbres dans le village de Buret.

En 1989, René épouse Patricia Chapelle, originaire d’une famille commerçante de Rettigny.

En 2003, la faculté n’autorisant plus René à accomplir les lourdes tâches du métier du bâtiment, ensemble, ils décident de développer leurs activités dans le seul domaine de l’organisation de funérailles.

Entre-temps, la famille s’est évidemment agrandie et, aujourd’hui, il n’est pas rare de voir l’un de leurs trois fils, Steven, Florian ou Valentin accompagner René dans les différentes tâches ou la petite Lara donner un coup de main à Patricia dans leur magasin de fleurs artificielles et articles funéraires.

UN INTERLOCUTEUR A L’ECOUTE !

René Grandjean vous le confiera lui-même, le métier de pompes funèbres a considérablement évolué ces dernières années pour offrir un service beaucoup plus complet, « un véritable accompagnement personnalisé de la famille frappée par un deuil ». Terminé également, dans la majorité des cas, d’héberger le défunt à son domicile. La demande des familles de pouvoir disposer d’un funérarium où recevoir familles et amis est de plus en plus fréquente.

« Mais le plus important pour les familles, vous dira René Grandjean, c’est sans doute de pouvoir compter sur une seule personne de référence, un seul interlocuteur à leur écoute, pour les accompagner dans les circonstances difficiles et douloureuses que constituent la perte d’un être cher. Chaque défunt est unique et a droit au même respect, quel que soient ses origines et son niveau social. Comme il est important de respecter la manière dont chaque famille veut vivre son deuil. Si je fais ce métier, c’est peut-être tout simplement parce que j’adore le contact avec les gens, j’aime être là, dans ces moments particuliers, tout … simplement à leur … écoute ! ».